Kindia : la maladie à virus Ebola a menacé les moyens de subsistance

Kindia : la maladie à virus Ebola a menacé les moyens de subsistance

L’épidémie du virus Ebola a infligé de lourdes pertes de revenus aux ménages. Elle a également mis à mal l’économie et affaiblit le pouvoir d’achat des citoyens.

Le secteur socio-économique de Kindia a été frappé de plein fouet par la maladie à virus Ebola, les conséquences sont désastreuses, les commerçants ont eu du mal à écouler leurs marchandises. Certains pays limitrophes de la Guinée ont interdit toutes les importations des produits Guinéens, le commerce frontalier vit au ralenti. Ly est vendeur de moto à Kindia.

Au niveau des transports, c’est une véritable désillusion. Le mouvement des passagers a considérablement diminué. Abdoulaye Pablo CAMARA est 1er secrétaire à la négociation et conflit du syndicat des transporteurs et de la mécanique générale de Kindia.

Le secteur de l’hôtellerie et de tourisme n’est pas épargné par Ebola, plusieurs touristes ont freiné leur déplacement dans cette région, c’est un vrai coup dur pour le tourisme Kindianais. Saloun NABE est chef section préfectoral, tourisme, hôtellerie, artisanat de Kindia.

Plus de réservations dans les hôtels en raison de la maladie, les hôteliers ne savent plus à quel saint se vouer, ils tirent le diable par la queue. N’Dioula KOUROUMA est réceptionniste de l’hôtel Badiar de Kindia. Les Kindianais continuent à rêver de trouver une petite lumière au bout du tunnel.