« Il est temps pour les Médias de se Focaliser sur la Transparence et la Responsabilité dans la Gouvernance »

A l’occasion de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse (JMLP) qui est célébrée aujourd’hui (3Mai) dans le monde entier, la Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest (MFWA) est en train de lancer un défi aux médias en Afrique de l’Ouest pour se focaliser sur la promotion de la transparence et la responsabilité dans la gouvernance.

 
L’un des plus grands enjeux auquel sont confrontés le développement et la gouvernance en Afrique de l’Ouest demeure la corruption, le manque de transparence et de responsabilité dans presque tous les secteurs de la société. La vague de corruption, le manque de transparence et la responsabilité peuvent aussi être considérés comme étant lié aux enjeux de la mauvaise gouvernance qui donnent lieu donc à la montée de nombreuses autres défis auxquels fait face la région, y compris les questions de la liberté de la presse.

 
Une grande exigence pour assurer la transparence et la responsabilité dans la gouvernance dans la société en général, est de renforcer la population pour qu’elle soit capable de rechercher et de recevoir l’information sur comment leurs ressources nationales sont gérés par les gens qu’ils ont élu pour gérer de telles ressources.
Dans un environnement de gouvernance transparente et responsable, les citoyens ont le devoir d’avoir le droit légal d’accès à l’information, sur comment leurs argents de taxes sont dépensés, comment leur ressources naturels ont été utilisés, à qui sont attribués les contrats de l’Etat et sous quels termes, entre autres conditions.

 
Etant le quatrième pouvoir de société et comme révélateurs des programmes, les médias ont le pouvoir d’aider à améliorer la transparence et la responsabilité dans la gouvernance en plaidant pour le droit des citoyens à l’accès à l’information. Ceci signifie aussi que les médias doivent être de solides plaideurs pour le vote des lois qui garantissent aux citoyens le droit à l’information et la mise en œuvre effective de telles lois.

 
La MFWA trouve que le thème des célébrations de la JMLP de cette année, ‘’Accès à l’Information et aux Libertés Fondamentales : C’est votre Droit !’’ comme le thème approprié, traitant de la question la plus importante et au bon moment.
Nous sommes heureux du fait que, dans beaucoup de pays de l’Afrique de l’Ouest, àsavoir : le Liberia, la Sierra Leone, le Nigeria, la Cote d’Ivoire, le Niger, le Burkina Faso et la Guinée, il y a eu le vote de loi qui garantit à leur citoyens le droit à rechercher et à recevoir l’information de leur choix et non juste de se contenter de l’information dont le gouvernement veut rendre publique.

 
Au même moment, nous sommes tristes par le fait que des pays comme le Ghana, le Sénégal et les autres continuent de denier à leur population le droit démocratique le plus basic –le droit à l’information. Dans le cas du Ghana par exemple, l’actuel gouvernement et ceux précédents n’ont pas répondu durant les 13 ans passés au cri de la population pour leur accorder leur droit à l’information en votant une loi garantissant une telle droit.
Etant donné que le Ghana va aux élections en Novembre, nous appelons les médias au Ghana pour aider à faire de la transparence et de la responsabilité le thème central de l’élection et en demandant au gouvernement et à l’opposition de démontrer leur engagement à la gouvernance transparente et à la responsabilité en faisant passer la législation sur le vote du droit à l’information qui renforcera la population de tenir responsables leurs élus officiels.

 
La MFWA et ses partenaires à travers l’Afrique de l’Ouest saluent tous les médias et les journalistes.