Massacre du 28 septembre: 8 ans après, les victimes attendent que justice soit faite

Ce jeudi 28 septembre marque le 8e anniversaire du massacre du 28 septembre. Lors de ce rassemblement appelé par les forces vives d’alors pour demander à la junte au pouvoir de respecter sa promesse d’assurer une transition et passer le pouvoir aux civils en organisant des élections libres et transparentes auxquelles aucun membre du CND n’allait participer, plus de 150 personnes ont été tuées, plusieurs femmes violées et plusieurs autres sont portées disparues selon l’ONU.

Les enquêtes sont toujours en cours et les autorités ont promu un procès avant la fin de l’année mais les victimes commencent à s’impatienter et réclament des actions concrètes.  Elles l’ont fait savoir ce jeudi à l’occasion de ce triste anniversaire.

L’association des victimes , parents et amis du 28 septembre (AVIPA) a d’ailleurs fait savoir qu’une plainte est déjà déposée contre l’ancien ministre de la défense et numéro 2 du CNDD au moment des faits, Général Sékouba Konaté.

Les associations des victimes n’excluent pas désormais de porter l’affaire devant une juridiction internationale si la justice guinéenne ne  donne pas satisfaction.

Pour l’heure, la justice a inculpé quelques personnes dont certains occupent des postes de responsabilité sous le magistère du professeur Alpha Condé.

Mamadou Bhoye Bah