Affaire Bolloré : les responsables de la société Hamana se prononcent

En Guinée, l’actualité reste largement dominée par l’inculpation de Vincent Bolloré en France pour corruption sur l’octroi du port de Conakry et  celui de Lomé, Togo. Après la réaction du gouvernement qui soutient que  Bolloré a eu la concession selon les règles avant de promettre de collaborer avec la justice française pour la manifestation de la vérité, c’est Hamana qui s’invite dans la danse lors d’un point de presse tenu ce lundi 30 avril 2018 à la maison de la presse.

Face aux journalistes, le PDG de la société Hamana S.A a tenu à expliquer les changements qu’il a constatés au niveau du PAC (Port Autonome de Conakry)notamment dans la gestion sous l’ère Bolloré. Mohamed Kourouma estime qu’il y a eu une amélioration dans la gestion du port depuis l’arrivée de Bolloré.

«Nous ne connaissons pas les conditions dans lesquelles Bolloré a obtenu le marché mais ce qui est sûr, depuis son arrivée, il y a des changements. Le vol a diminué et nous avons plusieurs quais, ce qui a facilité le trafic et diminué certaines dépenses inutiles pour les commerçants qui gagnent plus maintenant».

Plus loin, il ajoute : « c’est grâce à Bolloré que le port a obtenu son parc à conteneur, les surestaries des bateaux en vrac et en conteneurs sont solutionnés à près de 70 à 80% « .

Parlant des prix qui n’ont pas changé sur le marché malgré la diminution du vol et l’accélération du processus du débarquement, il affirme que le consommateur gagne dans la mesure où le poids est respecté. « Avant le commerçant achetait 40 kilos au lieu de 50 qui devraient être normalement dans le sac, cela a cessé. Donc le consommateur tire un peu d’avantage», conclut-il.

Mamadou Bhoye Bah