L’épidémie d’Ebola source d’inquiétude en RDC

Avec l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo, la société civile s’inquiète des déplacements de populations dans la zone de Beni, touchée par le virus.

A part cette fièvre hémorragique virulente, les habitants fuient également l’insécurité causée par les groupes armés.

Le weekend dernier, une attaque de présumés rebelles a fait une dizaine de morts dans les rangs de l’armée, indiquent plusieurs sources locales.

Le raid a eu lieu dans un quartier de Beni, la principale ville de la région où sévit l’actuelle épidémie d’Ebola.

Ces attaques suscitent l’inquiétude de la population.

Les habitants fuient à la fois l’épidémie d’Ebola et l’insécurité.

D’après le bilan provisoire de l’épidémie, 72 personnes sont mortes de la fièvre hémorragique dans la région, sur une centaine de cas répertoriés.

Cette épidémie d’Ebola est la dixième à laquelle fait face la République démocratique du Congo.

Dans les centres de traitements déployés dans la région de Beni, des médicaments sont utilisés pour guérir les malades atteints par le virus.

En même temps, la vaccination se poursuit.

A ce jour, près de 3600 personnes ont été vaccinées, indique le ministère congolais de la santé.