Éducation: Vers le gel des salaires des enseignants grévistes?

Le Gouvernement et le SLECG n’arrivent toujours pas à s’entendre sur les 8 millions demandés par les enseignants comme salaire de base après plusieurs jours de négociations. Le dernier développement de la situation laisse croire que le gouvernement a choisi la voie de la confrontation. En effet, au cours du conseils des ministres du jeudi 18 octobre, le chef de l’État a trouvé un autre moyen de mettre la pression sur les enseignants pour qu’ils rejoignent les classes. Il s’agit du gel des salaires des enseignants grévistes. Il a demandé à ce que soit appliquée la loi relative au droit de grève.
« Les Ministres en charge du Budget et de la  Fonction Publique ont été commis par le professeur Alpha Condé à prendre toutes les mesures appropriées relatives à l’application rigoureuse des dispositions légales et règlementaires régissant le droit de grève dans la mesure où c’est le travail fait qui est payé et non le travailleur ».
Le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée a déclenché une grève générale et illimitée sur toute l’étendue du territoire depuis le 3 octobre, date fixée par les autorités pour la rentrée scolaire 2018-2019. Une grève qui fait suite selon le SLECG au refus du gouvernement d’ouvrir un couloir de négociations sur un salaire de base de 8 millions conformément à l’accord du 13 mars 2018. La reprise des cours peine à être effective notamment dans les écoles publiques.
Il reste donc à savoir si cette nouvelle mesure du gouvernement fera fléchir le SLECG dirigé par Aboubacar Soumah.
Mamadou Bhoye Bah