Éducation : des élèves dans les rues pour exiger le retour des enseignants en classe

Alors que les enseignants grévistes se sont donné rendez-vous dans le DPE et DCE pour dénoncer ce qu’ils appellent l’intimidation des autorités qui ont gelé le salaire de nombre d’entre eux, les élèves aussi ont battu le pavé dans plusieurs endroits de Conakry ce lundi 12 novembre 2018. C’est le cas à Kalouma, centre administratif et à Matoto, la plus grande commune de la capitale guinéenne. Pancartes en main, les élèves manifestants demandent le retour des enseignants dans les classes.

Très tôt, ce sont des élèves  de Lansanya barrage qui ont donné le ton. Ils prennent l’autoroute pour disent-ils venir à Matoto où se trouve la Direction Communale de l’Education (DCE) pour exiger le retour des enseignants titulaires en classe. Ceux de Dabompa ont emboité les pas provoquant ainsi un bouchon énorme entre Dabompa et Sangoyah.

« Depuis le 3 octobre, on n’a pratiquement rien étudié en classe. Ceux qu’on a envoyés pour remplacer les titulaires n’ont pas de niveau. Ils passent leurs temps à raconter des histoires en classe. Pourtant nos amis du privé suivent les cours. Pendant les examens, on va nous soumettre aux mêmes épreuves. C’est pourquoi nous manifestons pour demander le retour de nos professeurs », lance Ousmane Bangoura

A Sangoyah, il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour disperser les manifestants qui avaient quasiment bloqué la circulation aux environs de 11 H 30.

Les activités économiques ont tourné au ralenti sur l’axe Lansanaya-Matoto où la plupart des boutiques et magasins sont restés fermés. Même ceux qui avaient ouvert tôt ont finalement fermé pour éviter des pillages.

A Kaloum aussi des élèves sont sortis manifester pour la même cause selon nos informations.

Aux dernières nouvelles, la circulation a repris mais, l’axe est loin de connaitre son  rythme habituel.

Mamadou Bhoye Bah