Affaire Cheikh Affan : le procès est à nouveau renvoyé

Alors que les débats devaient s’ouvrir ce lundi 17 décembre 2018, le procès opposant Cheikh Affan Camara et la cellule Balai Citoyen a été renvoyé au 7 janvier 2018 par le TPI de Mafanco. Le prévenu était absent à la barre pour cause de maladie selon ses avocats.

L’audience a donc tourné autour de l’irrecevabilité de la Cellule Balai Citoyen à se constituer partie civile dans cette affaire. La partie civile a donc fait valoir ses arguments en donnant des exemples. « Nous avons présenté la loi spéciale  sur la cybercriminalité qui ne prévoit aucune restriction en matière de cybercriminalité, nous avons rappelé au tribunal des décisions qui sont intervenues sur le même cas au tribunal de première instance de Kaloum où l’exception a été  rejetée et on a déclaré le Balai Citoyen recevable en sa constitution de partie civile , a déclaré maître Salifou Beavogui au sortir de l’audience.

Plus loin, il ajoute que le prévenu a tout simplement eu peur de se présenter à la barre. Ce qui constitue selon lui un début de victoire pour le Balai Citoyen.

Cheikh Affan est poursuivi pour incitation à la violence ethnique, régionaliste et injure publique dans une vidéo publiée sur Facebook. Des faits prévus et punis par la loi (l’article 856 sur la Cyber criminalité).

espacefmguinee.info