Recensement du personnel enseignant : les lignes comment à bouger (Dr Bano)

Alors que le SLECG menace de déclencher une grève générale et illimitée à cause du non respect de l’accord qui a mis un terme à la dernière grève des enseignants, les lignes semblent avoir bougé ces derniers jours. Selon le ministre conseiller à la présidence, Dr Alpha Amadou Bano Barry, le recensement du personnel enseignant va démarrer dans les prochains jours. Il ajoute que le budget nécessaire pour faire ce travail est déjà disponible. « Le budget sera repositionné dans les 72 heures. D’ici la semaine prochaine, nous allons déterminer l’équipe qui va faire le travail. Nous allons nous réunir dès mercredi à l’Université de Sonfonia. A l’issu de ce recensement, nous voulons remettre au gouvernement des outils fiables pour lui permettre de prendre de bonnes décisions ».

L’équipe chargée de ce recensement sillonnera 8 272 écoles primaires et secondaires, 52 écoles professionnelles, 17 universités et  30 centres de recherche durant un mois.

 « Nous devons chercher sur le terrain sensiblement 48871 fonctionnaires enseignants. Nous avons reparti entre les cabinets, à l’Enseignement Supérieur, il y a 2329 personnes qui sont payées. 2049 aussi sont payées à l’Enseignement Technique et Professionnel  et 1284 au ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation », a indiqué le président de la commission mixte syndicat-Etat d’assainissement du fichier du personnel de l’éducation  sur nos antennes ce mardi 5 mars.

Bhoye Bah, espacefmguinee.info