Ligue des champions: l’Ajax tient tête à la Juve, le Barça s’impose à MU

En quarts de finale aller de la Ligue des champions, l’affiche entre l’Ajax Amsterdam et la Juventus a tenu ses promesses ce mercredi 10 avril. Cristiano Ronaldo a encore marqué, mais les Néerlandais ont accroché un nul logique au regard de leur prestation (1-1). Le FC Barcelone, lui, l’a emporté à l’extérieur contre Manchester United (1-0).

Le printemps est synonyme de redoux, de floraison et de grosses joutes footballistiques au plus haut niveau européen. Après la victoire de Tottenham contre Manchester City (1-0) et celle de Liverpool contre Porto (2-0) mardi, les deux autres quarts de finale aller de la Ligue des champions se sont joués ce mercredi 10 avril. Et les amateurs de ballon rond ont été servis, en particulier du côté de la Johan Cruyff Arena, théâtre du match entre l’Ajax Amsterdam et la Juventus.

125e but de Ronaldo, l’Ajax très solide

D’un côté, le champion des Pays-Bas, auteur d’un authentique exploit au tour précédent contre le Real Madrid. De l’autre, le champion d’Italie, brillant lui aussi il y a quelques semaines contre l’Atlético de Madrid grâce à un magistral Cristiano Ronaldo. Le Portugais était au centre des discussions ces derniers jours justement. Touché à une cuisse avec sa sélection il y a deux semaines, le quintuple Ballon d’or était donné incertain. Mais il était bien présent au coup d’envoi ce mercredi.

Durant le premier acte, la Juve a fait le dos rond contre cet Ajax très talentueux qui s’est procuré de grosses occasions… jusqu’à la punition signée CR7. Il a fallu d’un bon centre, d’un bon jaillissement, pour que les Amstellodamois cèdent. De la tête, Cristiano Ronaldo a battu le gardien camerounais André Onana juste avant la pause (45e) et inscrit donc son 125e but en Ligue des champions.

Malgré ce coup derrière la tête, l’Ajax n’a pas baissé pavillon. Bien au contraire, les hommes d’Erik Ten Hag ont recollé au score d’entrée de seconde période. David Neres n’a eu besoin que de 30 secondes pour embrasser le stade. Intenable, l’attaquant brésilien a fixé la défense et égalisé d’une jolie frappe enroulée (46e). Son équipe a mis une grosse pression durant le reste du match, mais la Vieille Dame, bien que malmenée, n’a pas cédé à nouveau. Elle aurait même pu l’emporter sur le fil, avec ce numéro et cette frappe de Douglas Costa sur le poteau. Il faudra une Juve plus mordante pour sortir cet Ajax décidément bien coriace.

Le Barça prend logiquement l’avantage sur Manchester United

L’exploit se reproduira-t-il pour Manchester United ? Comme en 8es de finale face au PSG, les Red Devils se sont inclinés à Old Trafford à l’aller, cette fois contre le FC Barcelone (1-0). Pour reproduire le miracle, il faudra aller chercher la qualification dans une semaine au Camp Nou. Cela s’annonce bien difficile à imaginer, tant les Blaugrana ont dominé leur sujet dans cette première joute. Le plus fort a gagné ce mercredi dans le « Théâtre des rêves ».

La différence s’est faite dès le début de ce quart aller et dans la confusion. Dans un premier temps, Gianluca Rocchi, l’arbitre de la rencontre, a annulé l’ouverture du score signée Luis Suarez. L’attaquant du Barça semblait hors-jeu sur sa tête victorieuse après un centre de Lionel Messi (12e). Mais la vidéo est venue à la rescousse des Barcelonais : l’Uruguayen n’était pas hors-jeu au départ de l’action. L’UEFA a rectifié plus tard en attribuant ce but à Luke Shaw contre son camp.

Avec leur générosité et leur envie de bien faire, les joueurs de Manchester United ont bien essayé de revenir à hauteur de leurs adversaires, mais l’écart de niveau était trop important. Barcelone, maître du ballon, a géré assez tranquillement son avantage et a été plus proche de 2-0 que du 1-1. Les chiffres sont éloquents : 62% de possession pour les Catalans, et aucun tir cadré côté mancunien. Attention quand même au match retour ; au tour précédent, presque personne n’imaginait Manchester United s’en sortir au Parc des Princes contre Paris. Le FC Barcelone n’est pas le PSG, mais méfiance malgré tout. Avec un minimum de sérieux, les Blaugrana retrouveront les demi-finales de la Ligue des champions pour la première fois depuis 2015.

Avec rfi.fr