Procès des opposants au 3e mandat : Dalein exige l’abandon des poursuites

Plusieurs opposants à la nouveelle constitution étaient devant les tribunaux de Conakry et de l’intérieur du pays ce mercredi matin. Au TPI de Dixinn, ce sont les leaders du FNDC qui étaient à la barre. Adourahamne Sanoh et cie sont poursuivis pour incitation à la révolte, des faits qu’ils ont nié soutenant qu’ils ne font que défendre la constitution de mai 2010. Le chef de file de l’opposition qui est aussi membre du Front National pour la la Défense de la constitution à l’image des avocats des prévenus a demandé l’abandon des poursuites judiciaires contre les leaders du FNDC. Pour Cellou Dalein Diallo, ce procès n’est rien d’autre qu’une tentative d’intimidation.

« Nous exigeons l’abandon des poursuites contre les leaders du FNDC, injustement arrêtés. L’Etat de droit est non-négociable. 

Les innombrables intimidations du pouvoir doivent cesser, elles ne nous feront pas abandonner le combat pour la démocratie . Amoulanfé», a posté le président de L’UFDG.

Bhoye Bah