Amadou Damaro: « Le troisième mandat est un faux débat »

Les manifestations du Front national pour la défense de la constitution organisées la semaine écoulée ont dominé les débats à l’assemblée générale du parti au pouvoir de ce samedi 19 octobre 2019.

Alors que le FNDC estime que le changement de constitution permettrait au président Condé de briguer un troisième mandat,  Amadou Damaro Camara tente de rassurer que nouvelle constitution ne veut pas dire 3e mandat.

« Président Alpha Condé n’a pas demandé à garder le pouvoir par décret, non plus de le garder par sa majorité à l’Assemblée nationale. Jean-Jacques Rousseau a dit que le peuple a le droit de changer ses lois même si elles sont les meilleures. Tout ce que le Président demande est-ce que je peux soumettre au peuple pour qu’il se prononce par oui ou non. En quoi cela est difficile ? En quoi cela peut amener à des pertes de vie ? Le problème de troisième mandat est un faux débat, pour nous, c’est la nouvelle Constitution », a-t-il déclaré. Le président du groupe parlementaire du RPG ajoute que le peuple  a le droit de se doter d’une nouvelle Constitution avant de lancer un appel à l’unité.

Bhoye Bah