Conakry : le FNDC n’a pas pu récupérer les corps des victimes pour l’enterrement

Comme on pouvait s’y attendre après la diffusion du communiqué du ministère de la santé hier soir annonçant que l’autopsie n’est pas encore terminée, le FNDC n’a pas pu récupérer les corps des victimes des manifestations du 14 et 15 octobre dernier pour les enterrer. Dans la matinée de ce mercredi, en compagnies des parents des victimes, des membres du FNDC se sont rendus à la morgue d’ Ignace Deen mais ils n’ont eu aucun interlocuteur.

Les parents  des victimes venus récupérer les corps de leurs enfants très mécontents ont lancé un appel au FNDC avant de quitter les lieux. « On nous avait informé de la disponibilité  des corps de nos enfants pour enterrement. C’est pourquoi nous sommes venus  ici pour les récupérer malheureusement, il s’avère que c’est impossible à notre grande surprise. Ils ne peuvent pas tuer nos enfants et nous servir des messages comme quoi  chaque famille doit venir récupérer son corps pour aller l’enterrer seul. Nous demandons aux responsables du FNDC de rencontrer les autorités  pour leur demander de nous rendre les corps afin qu’on les enterre tous ensemble. Le monde entier doit savoir que ce sont eux qui ont tué ces enfants », demande Alpha Abdoulaye Diallo, porte-parole des parents des victimes.

Sidya Touré qui a représenté les partis politiques a dénoncé la déshumanisation de la  vie politique en Guinée. Pour le  leader de l’Union des Forces Républicaines (UFR), rien ne justifie le refus du gouvernement de mettre à la disposition du FNDC les corps des victimes. « Je n’ai pas de mots pour exprimer ma déception et surtout ce que nous observons ce matin. On ne peut pas déshumaniser la vie politique en Guinée à ce point. Un enterrement chez nous, dans notre culture est sacré. C’est notre dernière demeure à tous. Ces jeunes ont été tués dans des conditions abominables, le fait de les rendre hommage aujourd’hui et de les enterrer dignement même quand on est membre de ce gouvernement, on peut avoir un peu d’humanité et se dire qu’on ne peut faire cela (retenir les corps NDLR), les parents sont là et il n’ y a absolument aucune protestation, c’était juste pour prendre les corps et aller les enterrer ».

Le FNDC envisage de repartir demain jeudi à la morgue d’ Ignace Deen dans  le même cadre. Un communiqué est attendu dans les prochaines heures.

Mamadou Bhoye Bah