Conakry : trois morts dans des affrontements entre forces de l’ordre et militants du FNDC

Trois personnes ont été tuées hier dans des affrontements entre forces de l’ordre et militants du FNDC et plusieurs autres ont été blessées par balles.

C’est le cortège funèbre du FNDC qui accompagnait les 11 victimes des manifestations du 14 et 15 octobre dernier qui a été dispersé par les forces, s’en est suivi un échange de gaz lacrymogène, eau chaude contre cailloux.

En début de soirée, la police a annoncé deux morts, plusieurs blessés. Le PA de Bambéto a aussi été saccagé selon la même source. Au même moment le Front National pour la Défense de la Constitution lui parlait de trois morts et au moins six blessés par balles.

Au-delà de ces pertes en vie humaine, des dégâts matériels sont enregistrés. C’est le cas à la station située au rond-point de Bambéto où plusieurs pompes et la boutique sont endommagées par des cailloux et des balles.

La circulation qui était bloquée sur l’axe Bambéto-Hamdallaye hier soir a repris timidement ce mardi.

Les corps de Abdourahim diallo 17 ans, Chérif Bah 15 ans et Mohamed Sylla 17 ans sont à la morgue d’Ignace Deen a-t-on appris auprès du Front National pour la Défense de la Constitution.