Guinée: le FNDC appelle à une manifestation le 26 novembre

Alors que la manifestation du 14 novembre a connu des violences qui ont entraîné quatre morts dans la commune de Ratoma, le Front National pour la Défense de la Constitution annonce qu’il va organiser d’autres manifestations avant la fin du mois de novembre. C’est la coordination nationale du FNDC qui a fait l’annonce ce lundi à Conakry.

C’est le 26 novembre que le FNDC compte à nouveau mobiliser ses sympathisants à Conakry mais aussi dans les villes de l’intérieur du pays pour dire non à la nouvelle constitution. Mais bien avant, les femmes du même mouvement vont organiser ce mardi 19 novembre une marche contre les tueries lors des manifestations.  

« La Coordination Nationale du FNDC appelle à son tour à une grande marche pacifique le mardi 26 novembre 2019 à Conakry, sur un itinéraire qui fera l’objet d’une large diffusion dans les heures à venir », a déclaré Oumar Sylla, le coordinateur par intérim du FNDC ;

Le FNDC indique que l’enterrement des dernières victimes de « l’expédition punitive orchestrée par les forces de l’ordre dans les quartiers de Conakry et lors de la récente marche funéraire », est prévu le jeudi 21 novembre 2019.

Malgré les violences et les pertes en vie humaine enregistrées pendant ses récentes manifestations, le Front National pour la Défense de la Constitution compte aller jusqu’au bout. Les revendications tournent essentiellement autour des points suivants : l’abandon du projet de tripatouillage de la Constitution, la libération immédiate et sans conditions des membres du FNDC et toutes les personnes arbitrairement arrêtées, et la mise sur pied d’une Commission d’enquête internationale pour faire la lumière sur les violations récurrentes des droits humains.

Le projet de la nouvelle constitution initié par le parti au pouvoir divise les guinéens. Si la CODENOC milite en faveur du oui, les partis politiques de l’opposition et des organisations de la société civile réunis au sein du FNDC s’opposent catégoriquement.

Le président de la République ne s’est pas pour le moment prononcé. Il a récemment instruit à son premier ministre de mener des consultations dont les conclusions lui ont été déposées.

Bhoye Bah