Tueries des manifestants: les femmes du FNDC exigent une enquête indépendante

Une nouvelle manifestation contre les tueries à l’initiative des femmes du FNDC a lieu ce mardi à Conakry. Du rond-point de Bambéto a la Belle Vue, les manifestantes ont scandé des slogans hostiles au pouvoir et à la justice guinéenne qui ne joue pas selon elles son rôle. Comme la justice guinéenne est incapable de trouver et sanctionner les assassins de plus 100 jeunes, tous tués dans la commune de Tatoma, les femmes du FNDC exigent maintenant une enquête indépendante pour les démasquer.

Habillées en blanc, pancartes pour certaines et photos des victimes en mains pour d’autres, les femmes du FNDC au-delà de la demande faite à Alpha Condé et son gouvernement «d’arrêter de tuer nos enfants », demandent aussi au chef de l’État d’abandonner le projet de la nouvelle constitution et de libérer les leaders et autres membres du FNDC qui croupissent en prison depuis longtemps à cause de leur opposition à la nouvelle constitution.

A Labé aussi, on apprend qu’il y a eu une forte mobilisation pour les mêmes causes. Aucun incident n’a été enregistré.

Bhoye Bah