Basket-ball: des frondeurs menacent d’organiser un congrès pour élire un bureau parallèle

Alors que le congrès de la Fédération Guinéenne de Basket-ball approche à grand pas, une crise secoue l’instance dirigeante du basket-ball depuis quelques semaines. Le nombre de mandats du président de l’institution est à l’origine de cette discorde.
Ce jeudi, le camp qui récuse la candidature du président sortant a à nouveau fait une sortie pour exprimer sa désapprobation face à la candidature de Sakoba Keita. « La Fédération est une association. On a décidé ensemble de mettre en place des règles et ce sont ces règles que le président et son équipe veulent violer. Dès 2015, ils ont commencé à créer des clubs et il n’ y a pas eu de congrès pour valider ces clubs. Ce sont ces mêmes clubs qu’ils ont réunis à Kamasar pour organiser leur congrès lors duquel ils ont modifié l’article 37 de notre statut qui stipule que le président est élu pour un mandat de quatre ans renouvelable une fois….», dénonce Mauri Soumaré lui même candidat au poste de secrétaire général

Les frondeurs promettent d’organiser un congrès simultanément à celui qui est prévu par l’équipe sortante à Boké si toutefois la candidature de l’actuel président est maintenue. Déjà, ils ont averti le comité olympique et sportif guinéen, le ministère des sports et la FIBA du non respect des statuts de l’institution par l’équipe sortante.

Rencontré dans la soirée de ce jeudi 28 novembre, le secrétaire général du bureau sortant n’a pas souhaité commenté cette sortie. Hors micro, il nous a confié que c’est un conflit entre des membres statutaires. Quant au congrès contesté de Kamsar, il précise qu’il n’a pas été organisé dans le but de changer un article mais de réviser les statuts de la Fédération. Il ajoute que le congrès initialement prévu le 30 novembre à Boké est reporté à une date ultérieure.
Mamadou Bhoye Bah