Menu

34e Session du Conseil des Droits de l’Homme

Le Conseil des droits de l’homme a examiné les situations des droits de l’homme
en Guinée en présence des ministres de la justice et de la Citoyenneté .
Le Conseil des droits de l’homme s’est penché ce mercredi, le 22 mars, au titre de
l’assistance technique et du renforcement des capacités, sur les situations des
droits de l’homme en Guinée. Il a ainsi tenu des débats interactifs avec le Sous-
Secrétaire général aux droits de l’homme, M. Andrew Gilmour, qui a présenté une
mise à jour orale du rapport du Haut-Commissaire aux droits de l’homme sur la
situation des droits de l’homme en Guinée.
S’agissant des questions de droits sur la Guinée, M. Gilmour a salué la
coopération du Gouvernement guinéen avec le bureau du Haut-Commissariat sur
le terrain. Cette coopération a abouti à d’importants jalons en termes de respect
des droits de l’homme, a-t-il dit, citant notamment l’adoption d’un Code pénal et
d’un Code de procédure pénale révisés ou encore les efforts déployés dans le
domaine de la justice transitionnelle et de la réconciliation nationale. Il s’est aussi
réjoui de l’arrestation de responsables impliqués dans les atrocités commises le 28
septembre 2009 à Conakry, même si des lacunes subsistent dans la réponse
apportée, eu égard en particulier au faible nombre de poursuites engagés pour ces
crimes. Le Sous-Secrétaire général aux droits de l’homme a aussi exprimé des
préoccupations quant à la transparence dans la gestion des ressources minérales,
la protection de l’environnement dans les zones d’extraction minière, les
allégations d’arrestations et de détentions arbitraires, ou encore de recours excessif
à la force par les services de sécurité…. Télécharger le rapport complet

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*