Affaire 3e mandat : un collectif d’artistes rejoint le FNDC pour barrer la route à Alpha Condé

Des artistes réunis au sein du collectif ‘’Atoo’’ étaient ce lundi face à la presse à Conakry. L’objectif de cette conférence est d’officialiser leur adhésion au sein du FNDC (Front National de la Défense de la Constitution) mais aussi présenté le son qu’ils ont chanté pour dire non à un troisième mandat.

Le porte-parole du collectif, Djani Alpha a fait savoir qu’ils n’ont rien contre la personne du président Condé mais qu’ils n’accepteront pas qu’il modifie la constitution en vue de s’octroyer un troisième mandat.

 « Soit tu évolues avec l’histoire ou l’histoire évolue sans toi. Quand on parle de troisième mandat, on n’est pas en train de parler de la personne du Président Alpha Condé. Il faut comprendre que réviser cette Constitution, garder Alpha Condé, ce serait garder tout un système au pouvoir. Ce serait garder les mêmes chefs de quartier. Il n’y aura pas de changement possible. Si cela passa avec lui, ça veut dire que tout un pays qui reste au même point (…) », a-t-il déclaré.

Le coordinateur général du FNDC salue cet engagement de ces artistes qui dit-il sont avec le peuple. «Vous montrez à l’opinion nationale et internationale qu’il y a cette partie des artistes du monde des arts qui a le sens de la dignité, de l’honneur, et qui ne peut pas vendre ou de se laisser vendre à cause des miettes volées à notre peuple pour soutenir un projet aussi dangereux et aussi humiliant, aussi insultant que celui de vouloir nous proposer une imposture à travers une fallacieuse nouvelle Constitution qui ne passera jamais », se félicite Abdourahman Sanoh.

Mamadou Bhoye Bah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :