Affaire kaporo: Dibaty Doré dénonce un déguerpissement sauvage

Depuis le début des opérations du déguerpissement en cours à Koloma, les dénonciations de la méthode utilisée par l’État se multiplient. Pour des nombreux acteurs de la société civile et des leaders politiques, la démolition des habitations devait obéir à certaines règles.

Invité du «Grand direct de l’actualité» de la Radio Espace ce mardi, Diabaty Doré, président du parti RPR (Rassemblement pour la République) a dénoncé un déguerpissement sauvage.

«  Je voudrais d’abord marquer ma compassion à ces familles qui sont aujourd’hui sans abri. Le premier rôle d’un Etat, c’est de protéger sa population. Mais franchement, c’est un déguerpissement sauvage qui est en cours à Kaporo. L’Etat n’a pas joué son rôle. Comment se fait-il qu’à deux mois de l’hivernage on met des familles dans la rue ? On est en train de créer des frustrations, des chômages dans notre paye ».

Pour lui, « l’Etat devrait donner un délai de trois mois aux occupants des lieux s’ils ne le respectent pas qu’on les donne un avertissement pour les montrer qu’on est au  sérieux. L’Etat peut récupérer même un domaine privé pour cause d’utilité publique mais il faut le faire avec la bonne manière ».

Bhoye Bah, Espacefmguinee.info

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :