Menu

Affaire Orange vs Suk ’Arts SARL : La maison de production crie à l’ingérence

Le différend qui oppose l’opérateur de téléphonie mobile Orange Guinée et Suk’Arts pour ‘’utilisation frauduleuse d’œuvre d’autrui’’ commence à prendre une nouvelle tournure. La maison de production estime que les autorités administratives soutiennent la société de téléphonie.

A l’issue d’un procès ouvert en octobre 2016, la société Orange Guinée a été condamnée le 7 avril dernier par le Tribunal de première instance de Dixinn au paiement de la somme de 10 milliards 250 millions de francs guinéens à Suk’Arts au titre de réparation et 5 milliards en dommages et intérêts.

La société de téléphonie a interjeté appel selon les règles. Mais, la maison de production commence à avoir des inquiétudes. Elle l’a fait savoir ce lundi dans l’émission les grandes gueules de la radio espace.

Selon le conseiller juridique de la structure, le juge qui a rendu sa décision avec sa conviction et en conformité avec les textes de lois et son impérium subi en en ce moment des harcèlements. « Dès qu’il a été convoqué pour s’expliquer sur une décision qu’il a prise en toute souveraineté, nous pensons qu’il y a eu ingérence dans cette affaire judiciaire Il ne devait pas être inquiété pour sa décision. Il faut le dénoncer ça, parce que ce sont les autorités administratives qui le font », raconte-t-il

Plus loin, il affirme que ces agissements de ces autorités sont de nature à mettre de la pression sur les prochains juges. « Vu que le juge d’instance a déjà rendu sa décision, il ne peut pas se déduire, il y a une sorte d’anticipation et de menaces qu’ils font sur les prochains juges notamment le juge d’appel pour qu’il infirme la décision rendue à notre faveur ».

Nous n’avons rien contre Orange en tant qu’entreprise mais nous défendons le principe lié au respect des droits des artistes et ceux de tout le monde dit-il. C’est pourquoi nous espérons que la pression des autorités diplomatiques  et administratives ne va pas influencer les comportements des juges.

Bhoye Bah

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*