Cellou Dalein

Affaire Port Autonome de Conakry (PAC) : première réaction de Cellou Dalein Diallo

La Guinée a signé la semaine dernière une convention avec la société Albayrak. Une convention qui concède à la société turque une partie du port. Une décision qui a provoqué des vagues d’indignations notamment chez les employés du port. Le chef de file de l’opposition est sorti de son silence ce jeudi 16 août 2018 pour dénoncer la procédure par laquelle l’Etat s’est engagé à concéder une partie du port à cette société.

Cellou Dalein n’a rien contre la signature d’une convention entre la Guinée et une entreprise dans le cadre du partenariat public-privé pourvu que les règles en la matière soient respectées à la lettre. Pour le cas du port, ces règles n’ont pas été respectées selon le président de l’UFDG.

« Je n’ai pas eu encore entre les mains, la convention qui a été signée mais j’ai les éléments historiques de ce dossier sulfureux dans la mesure où encore une fois, c’est dans l’opacité totale, sans aucune étude préalable, sans aucun appel à concurrence, sans aucun cahier de charge digne de ce nom. Ce que je déplore, c’est cette manière opaque, c’est dans les mêmes conditions que le contrat Asperbras a été passé, c’est dans les mêmes conditions que beaucoup d’autres contrats dans le secteur de l’énergie comme K ENERGIE ont été passés. Ce sont des instructions qu’on donne et les marchés sont passés, sans aucun appel d’offre, sans aucune transparence ».

L’Etat aurait dû selon Cellou Dalein procéder autrement pour tirer plus de profit. Car ajoute-t-il, le port est très important pour l’économie du pays. « Dans le cadre d’un partenariat public- privée, on peut confier la gestion du port à une société privée mais il faut la sélectionner dans la transparence en fonction de ses compétences, en fonction de son professionnalisme et non en fonction de ses relations avec une autorité quelconque », conseille Cellou Dalein qui s’exprimait sur les antennes de la radio Espace ce matin dans l’émission Espace Expression.

Pour l’heure, les syndicats mettent la pression sur le gouvernement pour qu’il résilie ce contrat qui n’est pas bénéfique à la Guinée selon les travailleurs du port. Des femmes ont manifesté ce matin devant la direction du port pour la même cause.

Mamadou Bhoye Bah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :