Afrique: Echec d’un soulèvement au Gabon

C’est un commando de cinq militaires se réclamant du mouvement patriotique des forces de défense et de sécurité qui a tenté un coup de force lundi au Gabon.

A la radio nationale gabonaise ce matin, les cinq appelaient au soulèvement. Ils ont annoncé surtout la formation d’un « Conseil national de la restauration ».

Dans un quartier proche de la radio nation (RTG), quelques jeunes ontincendié une voiture et enflammé des pneus, comme pour répondre à l’appel au soulèvement selon des témoins cités par l’agence France presse, mais ils ont été vite dispersés à coups de gaz lacrymogène par la police.

Kelly Ondo Obiang est l’officier meneur de ce coup d’Etat manqué. Il est l’un des commandants en second de la garde d’honneur de la Garde républicaine, l’unité de gendarmerie chargé de sécuriser la présidence de la République.

La garde d’honneur, est une unité de parade et non de combat qui regroupe souvent différents corps d’armée à l’occasion des cérémonies officielles. Le lieutenant Ondo Obiang est rattaché à l’unité d’intervention parachutiste.

En 2015, il a bouclé sa formation à l’École des forces armées de Zambakro, à Yamoussoukro c’est en Côte d’ivoire.

Pourquoi le coup d’Etat a échoué (analyse)

Il semble que la tentative de coup d’État a échoué parce que les personnes à l’origine du coup d’État étaient un petit groupe d’officiers subalternes relativement inconnus qui ne semblaient pas être très bien préparé.

Ils ont demandé à la population de se lever et de les soutenir, mais cela ne s’est pas produit, ce qui a facilité la reprise du contrôle de la situation par les autorités.

Cependant, cette tentative de coup d’Etat donnera sans doute matière à réflexion au système Bongo qui contrôle le Gabon depuis plus de 50 ans et déjà sous pression en raison de la mauvaise santé du président.

Bbcafrique.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :