Cellou Dalein Diallo

AG UFDG : les élections communales au centre des débats

Le principal parti de l’opposition guinéenne a tenu son assemblée générale ce samedi 13 janvier 2018 à son siège national à Hamdallaye. Présidée par Cellou Dalein Diallo, elle a tourné au tour des élections communales prévues le 04 février 2018 et le verdict rendu par la justice suite à l’assassinat de notre confrère Mohamed Koula Diallo.

Ils étaient nombreux, ces militants, sympathisants et responsables du parti à répondre présent à cette rencontre hebdomadaire du parti. Après la présentation des nouveaux adhérents, les responsables du parti ont consacré un temps important à la sensibilisation des militants sur les enjeux des prochaines consultations électorales.

C’est le fédéral de l’UFDG à Dinguiraye et tête de liste du parti dans cette circonscription électorale qui a ouvert le bal. Dans ses explications, il dira que parmi les difficultés que rencontre le parti de Cellou Dalein Diallo à Dinguraye figure la volonté des administrateurs territoriaux à empêcher les militants de l’UFDG d’entrer en possession des cartes électorales.

Ces explications vont mettre la députée Mariam Tata en colère qui dans son intervention demande aux militants de passer par tous les moyens même par la « force » pour obtenir ce document de vote qu’est la carte électorale. « Celui qui refuse de vous donner vos cartes d’électeurs ou qui tenterait de les bloquer, cassez lui la gueule. Si les gens veulent, ils n’ont qu’à dire que j’incite les gens à la violence. Mais il faut qu’on nous respecte dans ce pays. (…)», dit la députée.

Prenant la parole, Cellou Dalein va insister sur la nécessité d’obtenir la carte d’électeur qui est indispensable pour le vote. « Vous savez que si vous n’avez pas la carte, vous ne pouvez pas accomplir votre devoir civique. Donc battez-vous pour l’obtenir. Je vous rappelle que le RPG va tenter par tous les moyens de nous barrer la route. A Dixinn par exemple,  Alpha a noué des alliances avec  l’UFR, le parti de l’ancien député de l’UFDG de Dixinn et d’autres partis pour essayer de barrer la route à l’UFDG dans cette commune », ajoute le président de l’UFDG avant de dénoncer la décision de la justice qui a condamné selon ses propres mots quelqu’un qui n’a rien fait, qui est innocent en faisant allusion à Souleymane Bah, directeur de Communication de l’UFDG.

Les militants ont été également accueillis les deux anciens prisonniers du parti qui étaient incarcérés depuis le lendemain de l’assassinat de notre confrère Mohamed Koula Diallo. Récemment acquittés par le tribunal de première instance de Dixinn, Amadou Sow et Algassimou Kéita sont venus se présenter au siège. Ils sont prêts à continuer le combat pour le triomphe de l’UFDG affirme Amadou Sow.

Mamadou Bhoye Bah

TEL : 628 174 135

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :