Menu

Aide aux migrants et aux réfugiés Africains: Un plan Marshal en vue en Allemagne

Un groupe de journalistes africains séjourne actuellement en Allemagne. Cette rencontre initiée par le gouvernement de la république fédérale  vise à ressortir les vrais aspects des questions migratoires dans ce pays.

Ce mardi  16 mai 2017, ce groupe francophone dont le représentant d’Espace Fm Guinée à rencontrer un des responsables du ministère fédéral de la coopération économique et du développement. Les  questions fondamentales relatives aux réfugiés et à la migration étaient au cœur de la rencontre.

La migration est l’une question sérieuse qui touche le monde européen depuis des années. Comment inversé la tendance et trouver une solution fiable est le gros souci a résorbé.

Autant les calamités naturelles  sont nombreuses autant certains pays restent foncièrement pauvres ce, en dépit de toutes les bonnes politiques envisagées.

L’Allemagne à travers son département de la coopération économique et du développement veut expérimenter le plan Marshall comme elle l’avait bénéficié des Etats Unis après la seconde guerre mondiale.

Ce plan va  consister à apporter de l’aide aux peuples africains singulièrement les plus touchés par les conflits et un flux important de migrants et de réfugiés. Henrin Yohanansine  l’un des responsables du ministère fédéral de la coopération économique et du développement indique ceci : « l’idée de notre gouvernement est  d’appuyer l’Afrique et de contribuer aux succès économiques et démocratiques, mais avec un partenariat entre l’Allemagne et les pays africains ».

Ce plan Marshal qui sous-entend également soutien économique ne s’offre pas sur un plateau d’or. Les pays qui vont le bénéficié doivent répondre à certains nombres de critère allant dans le sens de la stabilité politique  et de la bonne gouvernance notamment.

Pour Henrin  Yohanansine  se sont  les pays qui ont prouvé leur capacité et leur respect pour les principes de la bonne gouvernance  qui vont  le bénéficier.

Plus loin, Henrin précise que son pays considère ses valeurs comme une base très importante pour le succès économique en Afrique.

Cette politique Allemande s’inscrit désormais dans sa nouvelle règle de coopération. C’est à dire collaborer plus intensément avec les états réformateurs et qui le prouvent à travers leur fiabilité. Il s’agit de prendre les gouvernements africains à travers les mots.

Bandjou Keita notre envoyé spécial à Berlin.