Menu

Amadou Diallo accusé d’usurpation de titre

L’audience qui devait se tenir ce mercredi à la Cour d’Appel de Conakry entre le secrétaire général de de la CNTG et cinq autres centrales est renvoyée au 24 novembre prochain. Motif, Amadou Diallo accusé par des syndicalistes d’usurpation de titre et de fonction et faux en écritures publiques ne s’est  pas présenté à la barre.  Dans un courrier qu’il a fait parvenir à la cour, il a évoqué les raisons de son absence.

Elles sont cinq centrales syndicales à porter plainte contre Elhadj Amadou Diallo avec constitution de partie civile. Selon les plaignants, la lettre incriminée, signée du secrétaire général de la CNTG a pour but de les faire partir du conseil d’administration qui avait été constitué par des syndicats. Diallo Fodyé Souleymane est secrétaire général de de la CGTG

Les plaignants qui ont été débouté par le tribunal de première instance de Kaloum pour délit non constitué, ont interjeté à la cour d’appel. Ils continuent à dénoncer leur marginalisation

Ce sont les sept centrales syndicales qui se sont battues auprès du gouvernement pour la mise en place de l’INAMO et la caisse de prévalence sociale. Selon Diallo Fodyé Souleymane, Amadou Diallo

Ces syndicalistes sont défendus par Maître Salifou Beavogui qui promet de se battre jusqu’au bout pour un rétablissement  de ses clients dans leurs droits.

Par: Idrissa Diallo

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*