Baisse du prix du baril : le principe de flexibilité des prix sera-t-il appliqué en Guinée ?

Le prix du baril du pétrole qui était à 84 dollars il y a quelques mois est de nos jours autour de 54 dollars. Une situation qui pourrait emmener les autorités à revoir à la baisse le prix des produits pétroliers. Mais, le gouvernement n’envisage pas de diminuer le prix du litre du carburant à la pompe à l’immédiat. C’est le ministre des hydrocarbures qui l’a annoncé ce jeudi 22 novembre 2018 dans l’émission « Les Grandes Gueules » sur radio Espace.

Selon Diakaria Koulibaly, le carburant qui est sur le marché a été commandé  bien avant que le coût du baril ne baisse à l’international. C’est pourquoi le gouvernement ne va pas revoir à la baisse le prix des produits pétroliers à l’immédiat. « Notre pays n’achète pas localement le produit. Nous avons l’obligation de commander le carburant deux mois à l’avance. Le produit consommé en novembre a été commandé en septembre. On est sur un stock ancien», justifie le ministre qui précise que si la tendance actuelle se poursuit, la Guinée procédera à une baisse du prix du carburant probablement en février 2019.

Des membres des Forces Sociales de Guinée ( FSG) envisagent des actions allant dans le sens de contraindre le gouvernement à appliquer la mesure de flexibilité des prix du carburant.

Mamadou Bhoye Bah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :