Menu

CAN 2017 : les frais de retransmission des matchs pourraient être fixés à Un million 500 mille euros

Les acheteurs des droits de diffusion des événements sportifs africains pourraient fixer à un million 500 mille euros, le montant à débourser par les télévisions nationales africaines pour la retransmission des matchs de la coupe d’Afrique des nations 2017. Une rencontre des directeurs généraux des organismes de l’Union Africaine de Radiodiffusion s’est tenue le 17 mai au Sénégal sur ce sujet. C’était à l’initiative du Président Macky Sall.
La confédération africaine de Football et les fédérations nationales de football ont passé le marché de la retransmission audiovisuelle des événements sportifs  à des intermédiaires commerciaux qui fixent des tarifs sur les droits de retransmission de ces matchs pour les télévisions nationales.
Mais il se trouve que d’année en année, ces frais commencent à évoluer d’une manière exponentielle et inquiétante. Pour la coupe d’Afrique des nations 2011 par exemple, les télévisons publiques étaient à 400 millions de franc CFA et pour l’Edition 2017, ces acheteurs de droits de retransmission prévoient la somme d’un million 500 milles  euros soit Un milliards de fcfa pour la retransmission de ces matchs. Un montant jugé exorbitant par le directeur de la télévision nationale de Koloma, Fodé Tass Sylla.
Ceux qui sont dans ce diktat imposé aux télévisons nationales africaines savent  pertinemment que la non-retransmission de ces événements sportifs peut avoir des répercussions sociales dans les pays concernés.  Et c’est ce que redoute ce journaliste.
A l’heure du divertissement où le football est un contributeur majeur, le blocage sur les couts exorbitants d’acquisition des droits de diffusion pourra éventuellement obliger les télévisions nationales africaines à inonder les nombreuses chaines de télévisons disponibles de contenu étranger.