Menu

Célébration de la fête de la femme, un moment festif

Comment rendre autonome la femme dans un monde de travail en mutation. C’est sous ce thème que la femme Guinéenne a célébrée cette année le 8 Mars. L’évènement s’est déroulé au palais du peuple en présence des femmes issues de plusieurs corporations. La coordinatrice des Nations-Unies salue les l’engagement des autorités guinéennes à œuvrer pour l’épanouissement de la gente féminine.

Habillées en uniformes, des pancartes en mains, les femmes de Guinée à l’image de leur consœur de la planète ont célébré dans la ferveur le 8 mars. Malgré les efforts fournis par le gouvernement pour l’émancipation de la femme, le chemin à parcourir est encore long soutient la ministre des affaires sociale de la promotion féminine et de l’enfance. Sanaba Kaba a saisie l’opportunité pour appeler la détermination de couche féminine.  « encore une fois formons une alliance pour le respect des femmes en guinee pour hisser notre société dans le concert des nation »

Les partenaires au développement accompagnent la Guinée dans son combat pour la promotion des droits des femmes. Mais certains pesanteurs socio culturel empêchent l’atteinte des objectifs déplore la représentante du système des Nations Unis, Serafine Wakana

Nos tradion nos valeurs culturelles et les religions continues etre utilisées comme des pretextes pour s attaques aux droits des femmes »

Pour Hadja Nantou Cherif députée à l’assemblée, les femmes doivent s’impliquer d’avantage dans la politique. Elle souligne que c’est le seul chemin pour accéder aux postes de prise de décision.

Si nous voulons avoir des positions dans le gouvernement il faut que les femmes guineene s engagent dans la politique il faut se battre pour l avoir »

Même s’il y a une légère amélioration, la coordinatrice des Nations Unis rappelle que ce sont les hommes qui occupent encore et en majorité les postes stratégiques en Guinée.

Le président Alpha Condé a également pris part à cette cérémonie. Pour lui, cette fête des femmes ne doit pas être une journée d’amusement, mais elle doit plutôt contribuer à amorcer l’émancipation de celles-ci.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*