Menu

Les citoyens continuent de subir des raquettes

Barrages routiers. De nombreux citoyens continuent de  subir des raquettes. Ils pointent du doigt des agents de la gendarmerie. Le transport à l’inter urbain et son  calvaire. C’est un témoignage de deux voyageurs.

El hadj Mamadou Tounkara était en provenance de Dalaba pour Mamou, quand il a été arrêté par des agents de la gendarmerie. Ils l’obligent alors à payer  100 000gnf parce qu’il n’avait pas d’extincteur. Mais ce qui fâche ce citoyen,  c’est le retrait du permis de conduire de son fils, jusque-là non restitué.

Jean François a aussi subi des raquettes au cours d’un de ses voyages. Il désapprouve les barrages érigés sur les différentes routes du pays et se dit choqué par les abus exercés sur la population.

Jean  François rappelle aux services de sécurité leur devoir envers les citoyens guinéens.

Ces deux victimes demandent à L’Etat de prendre des mesures pour mettre fin aux raquettes des hommes en tenue. Elles sont monnaies courantes également à Conakry.