CPI: Libération sous conditions de Laurent Gbagbo

La Cour pénale internationale (CPI) a ordonné la libération sous conditions de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo.

La chambre d’appel de la CPI, qui a statué vendredi sur le cas de l’ex-chef d’Etat, accepte qu’il soit libéré sous « un ensemble de conditions ».

Parmi les conditions figure l’obligation pour M. Gbagbo de résider dans un Etat membre de la CPI, autre que la Côte d’Ivoire, en attendant un éventuel procès en appel.

Les juges ont également ordonné la libération de son coaccusé Charles Blé Goudé, avec les mêmes conditions.

L’ancien président de la Côte d’Ivoire et l’ex-chef des Jeunes Patriotes (la section des jeunes du parti de M. Gbagbo) peuvent sortir de prison si un Etat membre de la CPI est « disposé à les accepter sur son territoire, désireux et apte à faire respecter les conditions fixées par la chambre d’appel ».

Le 15 janvier dernier, les deux hommes, incarcérés à La Haye depuis 2011, ont été acquittés des accusations de crimes contre l’humanité commis en 2010 et 2011 lors de violences postélectorales en Côte d’Ivoire.

Mais ils sont maintenus en détention en attendant les objections des procureurs, qui prévoient de faire appel de l’acquittement.

Les procureurs exigent que Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé reviennent plus tard devant le tribunal en cas de nécessité.

Source: bbcarfique.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :