Crise politique en Guinée: vers une solution consensuelle

Le comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre a tenu sa 23e session ce lundi 7 mai 2018 au ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation. Comme l’avait souhaité le comité, les diplomates ont pris part à la rencontre et ont fait des propositions selon le ministre Bouréma Condé, président dudit comité qui s’est prêté aux questions des journalistes à la fin de la réunion.  Selon le ministre, les acteurs concernés vont se réunir à nouveau le mercredi prochain pour poursuivre les discussions.
Du côté de l’opposition, on est plutôt optimiste après cette rencontre. « Disons que les lignes sont en train de bouger parce que la communauté internationale, lors de notre dernière réunion, a fait une proposition négociée », explique Honorable Cellou Baldé, député de l’UFDG.
La mouvance privilégie quant à elle une solution qui va renforcer dit-elle la démocratie.  » Les contentieux, nous en avons examiné dans tous les aspects. Nous, à la mouvance, nous nous sommes dit que nous ne devons prendre aucune solution qui ira dans le sens de l’affaiblissement de la consolidation de notre jeune démocratie. Quand on a installé des institutions républicaines, il faut apprendre à les respecter, c’est cela la démocratie », dira Amadou Damaro Camara.
Bhoye Bah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :