Dégel politique : Voici le contenu de l’accord entre pouvoir et opposition

Près de sept mois après les communales, les exécutifs communaux vont enfin être installés. Ce après un accord trouvé in extrémis entre pouvoir et opposition sur le contentieux électoral tard dans la nuit de ce mercredi 8 août 2018 au QG de l’UFDG lors d’une réunion extraordinaire. Le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation,  Bouréma Condé par ailleurs président du comité de suivi de l’accord politique d’octobre 2016, Tibou Kamara, ministre conseiller personnel du chef de l’Etat et le chef de file de la majorité et l’opposition républicaine sont parvenus à un accord après deux rounds de négociations de plusieurs heures.

Selon cet accord, les parties ont décidé de concéder à l’opposition les quartiers et districts dans les 22 quartiers et districts réclamés par l’opposition et le pouvoir va diriger en échange la commune de Dubréka. « Les deux parties conviennent de concéder à l’opposition la désignation des présidents des conseils de quartiers et de districts dans les 26 quartiers et districts réclamés par l’opposition et dont la liste est annexée au présent document. La désignation des maires des communes rurales de Wendekenema, Bignamo, Diasso, Kindoye, Mafara et Bissikirima et du maire de la commune urbaine de Kindia. Quant à la mouvance,  de lui concéder la désignation du maire de la commune urbaine de Dubreka. Les exécutifs des communes de Conakry qui font objet de litige à savoir Matoto, Matam, Ratoma et Dixinn seront élus conformément aux dispositions légales », explique Amadou Damaro Camara, chef de la majorité au sortir de la rencontre.

Cet accord fait également mention de la libération des détenus politiques ainsi que l’indemnisation des victimes dont une ligne budgétaire figure dans la loi de finances rectificative 2018.

Pour le chef de file de l’opposition, l’accord n’est pas parfait mais  il était temps d’en finir avec cette crise pour passer à autre chose. Il demande à ses militants de suspendre la manifestation prévue ce jeudi, 9 août à Conakry.

Mamadou Bhoye Bah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :