Détournement à l’ex-OGC : « Sékou Camara a été condamné pour négligence » (avocat)

Tout comme l’agent judiciaire de l’Etat qui a estimé que la décision du juge était trop clémente pour l’ex directeur de l’ex-OGC Sékou Camara, l’avocat du prévenu n’est pas non plus satisfait. Me Saliou Danfaga ( Ndlr : qui n’a pas voulu que sa photo soit publiée), qui précise que son client a été condamné pour « négligence » et non sur la base du rapport de l’inspection général d’Etat, a déjà fait appel de la décision. Il estime que cinq ans de prison – même si c’est assorti de sursis – sont trop. Il n’est pas aussi d’accord que son client soit condamné à la restitution des fonds compromis. Lisez sa réaction :     

« Sur plusieurs points, le rapport de l’inspection général d’Etat nous a disculpés carrément. Ce rapport est en faveur de mon client. Si vous le lisez à sa page 13, le rapport signale des prélèvements faits par la Banque Centrale. Mais à quelle fin ? On ne sait pas.  Ensuite, le rapport indique que les opérations anormales sur le compte sont de la responsabilité de l’agent comptable qui est en fuite. D’ailleurs, même si c’est monsieur Camara qui avait la signature de ce compte, le montant incriminé appartenait à deux entités à savoir l’OGC et la direction de la Marine Marchande… En conclusion, le rapport dit qu’on ne devrait plus  se prononcer sur la dénonciation de  détournement de plus de 20 milliards de francs guinéens. Le rapport dit clairement que mon client n’est pas responsable de tout ça. Et le jugement qui vient d’être rendu dit bien qu’il ne nous condamne pas pour détournement, mais pour « négligence ». La négligence n’a rien à voir avec le détournement de l’argent. Mieux, nous n’avons pas été condamnés sur la base du rapport de l’inspection, mais plutôt  sur la base d’une dénonciation qui a été faite par Ibrahima Sory Sankon – qui était l’adjoint de Sory Camara. Mais en réalité, il n’y a pas négligence, puisque nous avons été empêchés par l’autorité de tutelle. Quand nous nous sommes rendu compte que l’agent comptable n’est pas bon parce qu’il avait un passé pénal  douteux, nous avons essayé de le faire remplacer. Mais le ministre des Transports nous l’a refusé. Nous avons travaillé avec lui (l’agent comptable) dans ces conditions…

 Et comme nous n’avons été condamnés que pour négligence, nous estimons que la condamnation à cinq ans de prison, même si elle est assortie de sursis, est extrêmement excessive. Cinq ans de prison ne justifient pas la négligence. Pire, on nous condamne au paiement du montant et à la confiscation de nos biens. Des biens qui ne sont pas d’ailleurs en rapport avec l’infraction. C’est pourquoi, dès la prononciation de la décision à l’audience publique, j’ai dit que je relevais appel de la décision.

 En réalité, nous avons été victimes d’un complot qui a été monté de toutes pièces par Ibrahima Sory Sankon qui avait vu son parent être remplacé par monsieur Camara. Aussi, le ministre lui-même pensait que monsieur Camara était susceptible de le remplacer.»

Avec guineenews.org

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :