Menu

Siguiri: deux jeunes ont été brûles vifs

Les citoyens guinéens n’hésitent plus à commettre des actes barbares au nom disent ils de la justice. Ce lundi à  Siguiri, deux jeunes ont été brûles vifs par une population en colère. Ils sont accusés d’avoir poignardé  à mort un taxi moto. L’acte révolte les défenseurs des droits de l’homme qui interpellent l’Etat Guinéen.

Rien ne peut justifier le fait d’ôter la vie à son semblable. Les ONG de défense des droits de l’Homme, condamne avec la plus grande fermeté l’acte barbare commis à Siguiri.  Kpanan Emmanuel Bamba,  président de la ligue guinéenne des droits de l’homme.

Ce défenseur des droits de l’Homme tient pour responsable L’Etat. Il l’invite à prendre des mesures urgentes,  pour éviter que la Guinée ne devienne une jungle.

L’accent doit être mis sur la sensibilisation des populations. Certaines actions comme celle de la semaine  nationale de la citoyenneté par exemple sont à saluer.

Pour résoudre les injustices, le président de la Liguido,  demande aux populations de saisir désormais, le  conseil supérieur de la magistrature.