Échec au niveau des examens nationaux :le SLECG déballe les causes

En faveur d’un d’un point de presse tenu ce mardi 24 juillet à son siège, le SLECG s’est exprimé pour la première fois sur le faible taux d’admission des candidats aux différents examens nationaux. Le Syndicat Libre des Enseignants Chercheurs de Guinée rejette toute responsabilité et porte des accusations sur le gouvernement qui serait dans une logique de remplacer  notamment le BAC par un concours.

 Le SLECG est pointé du doigt par ses détracteurs sur le faible taux d’admission des candidats aux différents examens nationaux. Mais son secrétaire général, Aboubacr Soumah, estime que la structure syndicale qu’il dirige n’a rien à voir dans ces échecs. « Il y’a eu perturbations certes mais des cours de rattrapage ont été organisés çà et là. Les programmes ont été exécutés à 100%. Les autorités de l’éducation en sont témoins », déclare-t-il.
Il estime plutôt que l’échec est orchestré  par l’État qui a pour programme d’éteindre les universités privées et précise que le SLECG n’a pas été associé à l’organisation de ces examens ce qui constitue d’ailleurs une violation flagrante des règlements. « Le rapport de la commission nationale de reflexion sur l’éducation nous dévoile clairement la réduction de l’orientation des bacheliers dans les universités privées pour les trois prochainses années. Ils ont pris les gens par copinage pour gérer les examens… », explique-t-il.
Le retard de la tenue des ateliers régionaux, la précipitation dans l’organisation des examens, le manque d’écart entre les différents examens, la diffusion tardive de la note de service désignant les surveillants, la diminution du nombre de surveillants,  de correcteurs et secrétaires alors que le nombre de candidats a augmenté par rapport aux années précédentes sont entre autre les raisons qui expliquent les échecs selon Aboubacar Soumah.
Le SLECG demande aux autorités de publier les vrais résultats et aux parents d’être plus exigeants.
Mamadou Bhoye Bah
Tel: 655 81 45 34

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :