Menu

Elections : Le Centre Européen d’Appui Electoral  au secours de la Guinée

L’ECES a offert trois sessions de formation aux formateurs en leadership et en prévention des conflits électoraux en raison de sept jours par session à , Au moins, 26 participants venus de tous les régions administratives du pays, des parties prenantes aux processus électoraux.

Au cours d’une conférence de presse animée ce jeudi à Conakry, le Centre a fait le compte rendu de toutes ces activités. L’ambassadeur de la France en Guinée, le ministre guinéen de l’unité nationale et de la citoyenneté étaient tous présents à ce rendez-vous.

Trente-trois autres formations  sur le leadership et la prévention des conflits se poursuivent  dans les  préfectures de la Guinée. L’objectif visé est d’amener les participants à démultiplier les connaissances afin de prendre leurs  responsabilités  dans l’organisation des élections communales qui pointent à l’horizon.

« Nous avons cinquante formateurs regroupés en douze équipes. Chaque équipe couvre en moyenne trois préfectures pour développer et construire un réseau des formateurs dans le domaine du leadership et la prévention des conflits en Guinée », explique Dominique wertz représentant du centre d’appui électoral en guinée ECES.

Présent à cette conférence, le ministre guinéen de l’unité nationale et de la citoyenneté  a d’abord salué les efforts  de l’union Européenne et ECES  pour leur  implication dans la formation des cadres du système électoral avant de fustiger l’attitude parfois déplorable de certains citoyens guinéens. Pour Gassama Diaby, les mauvais souvenirs des élections présidentielles de 2010 ne sont pas encore disparus

« Dans notre pays, il arrive des moments où on s’interroge  si l’élection qui est censé être la solution dans le système démocratique n’est pas en train de devenir le problème pour nous. Nous estimons que tant que ce qui constitue le corps électoral n’est pas clairement défini, les élections resteront des problèmes pour notre pays. Si les victoires sont perçues comme des victoires communautaires ou singulières, les défaites ne seront pas acceptées », dit-il

Les formations se multiplient pourtant, aucune date n’est fixée pour la tenue des élections communales.

Bhoye Bah