Elhadje Sékouna: « personne n’aura désormais droit à plusieurs hectares de parcelles en Basse Guinée »

Au lendemain des élections locales à Kindia, lesquelles ont été émaillées de violences, le chef coutumier de la Basse Guinée, El Hadj Sekhouna Soumah, avait martelé lors d’une rencontre de réconciliation, à son initiative, de deux cadres du gouvernement issus de cette région, que la vente de terrains aux “ étrangers ’’ était ‘’ formellement interdite .’’

En référence à la vente de terrain aux habitants de Kindia venus, dit-on, d’ailleurs.

Le leader coutumier de la basse-côté a, à nouveau, réitéré avec véhémence, cette déclaration, à la faveur de la tenue des ‘’journées de concertation des filles et fils de la Basse Guinée, autour de l’ethnie’’, sous le thème : « Quel avenir pour la basse Guinée ? »

« Vous vendez vos terrains aux autres. Des hectares et des hectares. Et puis, vous vous retrouvez pauvres. Et on se moque de vous. Entre celui qui vend le terrain et l’acheteur, qui en bénéficie à la fin ? ’’, a-t-il interrogé l’assistance.

Avant de marteler : « On ne vendra plus jamais de terrains de plusieurs hectares à un seul individu. Des faux titres fonciers sont vendus à Dubréka ici et ailleurs dans le pays», a-t-il dénoncé.

Le Kountigui, a par ailleurs égratigné la justice en ces termes : « Quand on este contre les gens en justice, et qu’on a de l’argent, le jugement est rendu en ta défaveur’’.

 

Mosaïqueguinée.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :