Football: Gianni Infantino réélu à la présidence de la Fifa pour quatre ans

La Fédération internationale de football garde le même président. Gianni Infantino a été reconduit dans ses fonctions pour un mandat de quatre ans, ce mercredi 5 juin 2019. Il faut dire qu’il était le seul candidat à sa succession.

Le Congrès ne s’est même pas embarrassé d’un vote formel. C’est par acclamation que Gianni Infantino, l’Italo-Suisse de 49 ans, a été reconduit, en ne manquant pas au passage, dans son discours de bilan, de se désolidariser plus que jamais de l’administration précédente, celle de Sepp Blatter qualifié de «toxique et de quasi-criminel».

Il a mis en avant la santé financière florissante de la Fifa, bénéficiaire sur les trois dernières années de plus d’un milliard d’euros, un chiffre d’affaires multiplié par six entre 2017 et 2018. Ses réalisations, aussi ; l’assistance vidéo à l’arbitrage, qui n’a toutefois pas résolu tous les problèmes de jeux. Et ses objectifs affichés pour le nouveau mandat : investir encore davantage dans le football féminin et une vaste réforme du système des transferts.

Son principal regret, en revanche, ne pas avoir pu convaincre de passer la Coupe du monde de 32 à 48 équipes dès l’édition 2022, faute de pouvoir y associer des pays voisins du Qatar, comme il le souhaitait. Mais c’est un Gianni Infantino bien conforté dans sa stratégie et ses choix, qui rempile jusqu’en 2023, sans opposant déclaré, même si sa façon de gouverner et l’éviction d’anciens responsables de la lutte anti-corruption lui ont attiré beaucoup de critiques qui n’ont pas encore disparu aujourd’hui.

rfi.fr

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :