Menu

Football : La CAN 2023 va-t-elle  se dérouler en Guinée comme prévu ?

La CAF doit revenir sur les conditions d’attributions des CAN 2019, 2021 et 2023, c’est la volonté exprimée par le président de la COSAFA (Confédération de l’Afrique Australe de Football).

Depuis 2008 au Ghana, la COSAFA estime qu’aucun pays anglophone n’a bénéfice de l’organisation de la CAN. La Guinée doit-t-elle craindre ?

Thierno Saidou Diakité, consultant sportif, répond. « Il revient au président du COCAN, au président de la fédération guinéenne de football et pourquoi pas au gouvernement de faire un certain nombre de lobbying auprès des autorités de la CAF. Ensuite, rassurer les responsables de la Confédération Africaine de Football que la Guinée peut respecter le cahier de charge », explique-t-il. Il rassure tout de même que les chances de la Guinée ne sont pas encore compromises.

Mais, il recommande que certains actes soient posés. « Il suffit de créer un environnement propice pour le COCAN, c’est-à-dire le doter d’un siège et lui allouer un budget de fonctionnement. Ensuite, on  doit démarrer les chantiers qui vont nous permettre d’organiser cette compétition », préconise-t-il

Lors du dernier congrès de la CAF, à l’exception du Nigeria, les pays de l’Afrique de l’Ouest avaient soutenu le président sortant qui a été battu par Ahmad Ahmad. Mais, M. Diakité est formel. « Le maintien des dossiers dépendra seulement de leurs pertinences aux yeux des techniciens de la CAF ».

Il revient donc aux autorités de se lever pour faire en sorte que le choix porté sur notre pays par le Comité exécutif de la Caf soit maintenu.

Décrypté par Bhoye Bah