Ghana: un journaliste d’investigation assassiné à Accra

Un journaliste d’investigation a été abattu par balles mercredi soir alors qu’il rentrait chez lui à Accra au Ghana. Ahmed Husein participait à une vaste enquête sur la corruption dans le football africain. Il faisait partie de l’équipe de reporters infiltrés dirigée par le célèbre journaliste Anas Aremeyaw Anas.

Ahmed Husein collaborait avec Anas Aremeyaw Anas, un journaliste qui apparaît masqué pour protéger sa sécurité, un peu à la manière d’un justicier masqué. C’est lui qui était à l’origine, l’année dernière, d’un documentaire sur des matchs de foot truqués au Ghana, « Number 12 ».

Membre de son équipe, Ahmed Husein, a été abattu mercredi soir alors qu’il rentrait chez lui. Pour l’instant, la police n’a pas encore identifié l’auteur de cet acte. Mais la sécurité d’Ahmed Husein n’était pas totalement garantie. En effet, un député ghanéen, Kennedy Agyapong, avait récemment diffusé sa photo à la télévision nationale, promettant une récompense à qui le passerait à tabac. Le journaliste avait d’ailleurs déposé une plainte.

Anas Aremeyaw Anas a réagi à cet assassinat en mettant en ligne ce matin des extraits de l’interview de ce député du parti au pouvoir. En incrustation, on peut lire : « Personne ne nous réduira au silence dans notre combat contre la corruption. Le journalisme n’est pas un crime ».

Pour le documentaire « Number 12 », ces journalistes avaient utilisé des caméras cachées pour piéger des dizaines d’arbitres et plusieurs dirigeants de la Fédération ghanéenne de football, y compris son président, qui se voyaient proposer des pots-de-vin. Suite au scandale, plus de 50 arbitres avaient été suspendus par la Confédération africaine de football.

source: rfi.fr

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :