Guinée : Cellou Dalein et ses pairs de l’opposition républicaine face à la presse

Le président de l’UFDG et ses pairs de l’opposition étaient face à la presse ce jeudi 14 mars 2019 à Conakry. Parmi les sujets à l’ordre du jour le déguerpissement en cours à Kaporo et la situation politique actuelle de la Guinée.

En ce qui concerne le premier point, les opposants par la voix de Cellou Dalein Diallo ont condamné la manière par laquelle le pouvoir est en train de procéder à ce déguerpissement qu’ils jugent inhumain. « L’opposition réitère la condamnation ferme de la manière dont le gouvernement procède au déguerpissement à Kaporo-rails. Pour nous, c’est inadmissible. On peut même se poser la question est-ce qu’Alpha est guinéen, parce qu’on ne peut pas traiter son compatriote de la manière ».

Plus loin, le président de l’UFDG ajoute qu’il y a un acharnement contre les citoyens de Kaporo si non indique-t-il, il y’a d’autres zones réservées qui n’ont pas été touchées.

 L’Etat devait revoir si le schéma directeur de Conakry qui date de 1989 est toujours valable avant de commencer à casser estime-t-il. « Le schéma directeur de la ville de Conakry a été adopté en 1989 par le président de la République, il y a 30 ans de cela. Si on estime qu’il est encore opportun et urgent  de libérer ce domaine, il faut essayer de voir si la décision de libérer cette emprise peut être jugée pertinente après 30 ans, on voit quel est le coût pour la collectivité… », lance-t-il en précisant que c’est l’économie de toute une vie que l’Etat vient de détruire.

Sur le plan politique, les adversaires du président Condé ont déploré la non organisation des élections à bonnes dates. Le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a dans un premier temps indiqué que l’opposition n’a aucune visibilité sur l’organisation des législatives (celles-ci devaient avoir lieu au plus tard en février 2019). Pire, les communales du 4 fevrier 2018 ne sont pas encore terminées. Les conseils régionaux tout comme les conseils des quartiers ne sont pas encore installés un an et un mois après la tenue du scrutin déplore le candidat malheureux des présidentielles de 2010 et 2015.

Bhoye Bah, Espacefmguinee.info

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :