Menu

Guinée: inauguration de l’incubateur SABOUTECH (discours de la Directrice)

 

Son Excellence, Monsieur le Premier Ministre

Messieurs les Ministres

Excellence, Messieurs les ambassadeurs

Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux

Mesdames et Messieurs les participants 

Honorables invités 

Mesdames et Messieurs.

C’est pour moi un réel plaisir de vous souhaiter la bienvenue à cette cérémonie d’inauguration de ce dispositif d’accompagnement d’entreprises à Conakry qu’est l’incubateur SABOUTECH, premier du genre en Guinée.

En ma qualité de Directrice Générale, au nom de l’équipe de SABOUTECH et de nos partenaires ; nous nous félicitons de vous avoir si nombreux à cette cérémonie inaugurale. Ce qui prouve, s’il en est besoin, votre intérêt et votre implication pour ce sujet.

Cet évènement est placé sous le signe de l’entrepreneuriat et de l’innovation.

Notre pays la Guinée a un besoin impérieux de développement. Développement humain, développement économique, développement social.

Le développement de notre pays ne se fera pas sans l’avènement d’une classe moyenne solvable.


La classe moyenne joue un rôle économique et social déterminant puisqu’elle représente un moteur de croissance en stimulant la croissance et la demande intérieure.

Mais pour faire émerger cette classe moyenne, un tissu de PME formelles, nombreuses et innovantes est le maillon indispensable à construire.

Les PME, en plus d’être le seul outil économique permettant l’émergence de cette classe moyenne solvable, contribuent à la réduction du chômage des jeunes, diplômés et non diplômés, au budget de l’état, à l’innovation, dynamise l’économie, tout en étant le meilleur vecteur de redistribution de la richesse créée, vecteur essentiel de stabilité politique et démocratique.

Mais pour faire pousser des PME, il faut un environnement, un écosystème, favorable.

Un écosystème favorable, ce sont des outils de financement tant en dette qu’en capital qui manque dans notre pays.

Mais aussi, des outils d’accompagnement comme des incubateurs, des accélérateurs, et nous Saboutech en sommes un et comptons sur les forces politiques, économiques et les acteurs du développement pour que vous nous utilisiez comme un outil, cheville ouvrière de vos programmes de stimulation du petit secteur privé formel. En plus d’agir concrètement pour la cause des PME, vous nous permettrez de passer d’un modèle de subvention à un modèle économique de services soutenable sur le long terme.

Un Ecosystème favorable c’est aussi l’éducation et le capital humain et nous prendrons notre part en formant une partie de la jeunesse sans emplois mais pleines de capacités pour augmenter leur employabilité.

Puis pour finir, c’est un environnement des affaires favorable, accueillant et bienveillant que l’état doit nous garantir. Mais c’est aussi des relations de travail équilibrées et bienveillantes des grands groupes opérant dans ce pays avec ces PME.

Je tiens d’ailleurs à cet instant à saluer ces grands groupes  et ces entreprises du secteur privé guinéen qui sont à l’origine de Saboutech et soutiennent cet incubateur aussi bien financièrement, qu’en nature et en participant à sa gouvernance. Il est d’ailleurs remarquable qu’ils l’ont imaginé en y associant dans la gouvernance, le secteur public et la société civile. Cette gouvernance innovante d’un nouveau genre est un laboratoire à suivre de très près car il montre la voie d’une nouvelle forme de collaboration entre le politique, l’économique et la société civile pour résoudre concrètement des problèmes de l’ordre du bien commun.

Mais la valeur de Saboutech ne s’arrête pas là.

Aujourd’hui Saboutech prend forme à travers des actions que nous menons, à travers le contact avec d’autres écosystèmes plus matures et avancés: nous sommes aussi en lien étroit avec des incubateurs au Québec ou les incubateurs de la ville de Paris, avec d’autres incubateurs de la sous-région : le CTIC Dkar,  le CIPMEN de Niamey, CREATEAM de Bamako et bientôt d’autres incubateurs du même genre au Burkina, en côte d’ivoire ou au Cameroun.

Ainsi nous offrons à nos entrepreneurs de l’accompagnement, mais aussi une plateforme internationale pour les projeter dans le monde et permettre ainsi à la Guinée de rayonner d’une nouvelle manière.

Je ne résiste pas à vous donner un exemple concret montrant que le travail a déjà commencé. Nous avons 2 entreprises qui ont été sélectionnées et qui participent actuellement à un programme de résidence croisées entre des startups bordelaises et africaines, où elles vont pouvoir bénéficier d’une immersion complète dans leurs écosystème respectifs, rencontrer leur pairs et faire germer des idées de collaboration innovantes.

Pour finir, un éclairage sur les missions de Saboutech qui sont :

  • Identifier et accompagner les jeunes entreprises dans les TIC, les énergies renouvelables, l’environnement dans les phases cruciales de leur développement.
  • à travers nos programmes, créer des leviers de dynamisation et de structuration de l’écosystème entrepreneurial
  • contribuer à l’effort de formation des jeunes pour augmenter leur employabilité

L’accomplissement effectif de cette mission nous permettra à coup sûr l’atteinte de nos ambitieux objectifs qui sont d’accompagner 100 porteurs de projets et 20 entreprises innovantes existantes dans les 5 prochaines années.

Je me tourne vers cette nouvelle promotion et leur souhaite donc la bienvenue, vous avez été sélectionnés à travers un processus de sélection rigoureux. Vous faîtes partie de ces personnes qui ont fait le choix d’entreprendre, de prendre des risques et de concrétiser vos rêves ici en Guinée. Nous vous en félicitons.

Les projets d’entreprises que nous allons vous présenter par la suite ont su faire preuve de créativité et d’innovation. Ce sont des projets qui répondent à des problématiques réelles, à des défis et des enjeux majeurs pour ce pays et ses acteurs économiques.

Je ne pourrai terminer cette allocution sans remercier nos partenaires du secteur privé mais également ceux du secteur public fortement représenter aujourd’hui.

Je vous remercie.