Menu

Guinée: Les avocats francophones d’Afrique à l’école du CIFAF à Conakry

Le Centre International en Afrique des Avocats Francophones en collaboration avec le barreau de Guinée a accordé une session spéciale de formation aux avocats guinéens à Conakry. Du trois (3) au six (6) avril, les bénéficiaires  ont été outillés en innovation de l’acte  uniforme sur les procédures collectives, le droit d’auteurs, le droit OHADA et les pratiques anticoncurrentielles. L’objectif est de permettre aux jeunes avocats de se parfaire pour mieux répondre aux besoins de la justice et de leurs clients.

Ces quatre jours d’échanges avec les experts venus de l’Afrique et de l’Europe ont permis aux guinéens de rattraper des sessions qu’ils ont manquées  à cause du virus Ebola qui a frappé le pays de 2013 à 2016. Celle-ci sera complétée par une prochaine session d’un mois entier qui aura lieu  à Cotonou au Bénin. C’est d’ailleurs en solidarité avec les avocats guinéens que cette remise à niveau spéciale a été initiée avant le rendez de Bénin selon Jacques Migan, Directeur du Centre International de Formation en Afrique des Avocats Francophones.

Le ministre de la justice, Garde des sceaux, a félicité et encouragé l’initiative lors de l’ouverture de la session qu’il a présidée. « Les avocats ont besoin de la formation en permanence. Cette rencontre avec des intervenants Africains mais également Européens pendant ces jours, permet aux avocats de toucher  nombre de domaines de la pratique professionnelle qui sont importants», a dit Maitre Cheik Sacko.

La promotion est baptisée « Maitre Cheik Sacko » à l’honneur du ministre, en raison de son engagement pour la justice indiquent les organisateurs.

Bhoye Bah