Guinée: la presse hausse le ton suite à des accusations portées à son encontre

DECLARATION DES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES DES MEDIAS PRIVES DE GUINEE

L’Union des radios et télévisions libres de Guinée (URTELGUI), l’Association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante (AGEPI), l’Association guinéenne de la presse en ligne (AGUIPEL), l’Association des professionnelles africaines de la communication (APAC), l’Union de la presse libre de Guinée (UPLG), le Réseau des Médias sur Internet en Guinée (REMIGUI) et le Syndicat des professionnels de la presse privée de Guinée (SPPG), ont appris avec indignation qu’un montant de cinquante millions francs guinéens (50.000.000 GNF) leur a été accordé par le Gouvernement en vue de la couverture médiatique des festivités marquant le cinquante et neuvième (59) anniversaire de l’indépendance de la République de Guinée.

Elles s’insurgent contre ces allégations mensongères de nature à semer les troubles au sein de leurs organisations et se réservent le droit d’user des moyens légaux pour poursuivre les auteurs et commanditaires de ces ragots de mauvais goût.

Avec ou sans argent, elles réitèrent leur ferme volonté d’œuvrer aux côtés des pouvoirs publics en vue de la consolidation de cet acquis, mais également de la démocratie et de l’Etat de droit, chèrement acquis en Guinée.

Conakry, le 10 janvier 2018

L’URTELGUI, L’AGEPI, l’AGUIPEL, l’APAC, l’UPLG, le REMIGUI, le SPPG

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :