Justice: ouverture du procès de Boubacar Diallo « Grenade » au Tribunal criminel de Dixinn

Attendu depuis plusieurs mois, le  procès de Boubacar Diallo « Grenade » s’est ouvert lundi 11 février 2019 au tribunal criminel de Dixinn. Le jeune militant de l’UFDG, principal parti d’opposition en Guinée, accusé de tentative de meurtre et détention illégale d’armes s’est présenté à la barre pour se défendre.
Devant la barre, l’accusé a nié les faits qui lui sont reprochés avant de révéler qu’il avait été torturé.  « Grenade » dit ne jamais détenir une arme. C’est plutôt à la gendarmerie qu’on l’a remis une arme.

Accusé d’avoir tiré sur des agents de maintien d’ordre, l’accusé soutient le contraire. « Comment moi je peux prendre une arme pour tenter de tuer des gendarmes, alors que j’ai sauvé la vie des gendarmes ? Ce sont les gendarmes qui m’ont tiré dessus », a-t-il déclaré.

Selon lui il ignorait qu’il était interdit de porter des tenues c’est pourquoi il le faisait pour prendre des photos et publier sur Facebook. « je ne savais que c’était interdit. Je demande pardon au tribunal ».

Pour le procureur Siddi Souleymane N’diaye, Boubacar Diallo est dangereux. Un argument balayé d’un revers de la main par la défense.
Les débats vont se poursuivre ce mardi 12 février au tribunal de première  de Dixinn.
Mamadou Bhoye Bah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :