Menu

LVG : Les Grandes Gueules tours 2017 avec les acteurs de l’Université de N’zérékoré

Les vrais gens ou donner la parole au citoyen d’en bas, c’est l’objectif de la 4eme édition des Grandes Gueules Tours 2017 spécial Guinée forestière. Ce jeudi, les animateurs de l’émission la plus écoutée en Guinée étaient à N’zérékoré. Ils sont allés notamment à la rencontre des étudiants et responsables de l’Université de N’zérékoré.

Au centre des débats de l’émission, il y avait plusieurs sujets dont les conditions de vie et de travail des étudiants.

La vie des étudiants est vraiment misérable à N’zérékoré explique le président des étudiants. « Le loyer est très cher pour les étudiants. Dès qu’on apprend que tu es étudiant, le minimum qu’on te réclame par mois pour une chambre, c’est 40.000. Les bourses d’entretien sont insuffisantes. Imaginez, on donne 95. 000 à quelqu’un qui vient de Conakry pour faire ses études ici ? La chambre à elle seule coûte 40.000. En plus, on paie les étudiants par trimestre », déplore-t-il.

 Pour joindre les deux bouts certains étudiants sont obligés d’aller piocher ailleurs affirment des étudiants. Certains font des travaux de manœuvres. D’autres vont en brousse pour défricher des champs pour des particuliers en échange de quelques billets de banques. Certaines filles font recours à la prostitution faute de moyens ajoutent-ils.

Le recteur affirme que des efforts ont été fournis depuis 2010. C’est pourquoi l’Etat a décidé de faire du centre universitaire une université à part entière se réjouit-il.

Mais, beaucoup reste à faire. L’université a seulement dix ordinateurs. Les possibilités de faire des recherches sont donc limitées pour les étudiants. A ce manque d’équipent, s’ajoute celui des professeurs.

Bhoye Bah