Moss, tu restes animatrice/ Jacques Lewa Leno

Nous avons compris le message. Tu n’as pas souffert à nous le communiquer. Et il est juste comme chacun de nous pouvait l’entendre et l’attendre. Toi et nous, des saisons ensemble, puis une saison presque complète sans le moindre contact. Loin des visages et des micros.  Ça n’était pas fortuit. Nous devons le retenir, tu es restée libre dans la tête, en choisissant ce qui te fait connaître. Tu as donné le meilleur de toi. Dans les couloirs de cette radio, ta voix résonnait, pour raconter des blagues, arracher un sourire. Le sourire ! tu as aimé te l’offrir d’abord et comme tu déteste être égoïste, tu le partage toujours. Sur les sentiers du bonheur, un homme t’a croisé, les amis t’ont vues toute joyeuse lorsque tu célèbres il y a juste quelques petites années ton changement de statut matrimonial. Tous auraient préféré te voir un autre jour danser et chanter l’avènement d’un tout petit descendant venu matérialiser le rêve de toute femme. Et tu l’as poursuivi jusqu’au bout. Sans doute le destin, nous ne pouvions le comprendre.

Les amoureux de la radio ont cru à cette belle histoire écrite. Ils l’ont lu au même moment et sans arrêt.  C’est paru comme une réclamation incessante de leur part samedi et dimanche. Ils sont venus verser des larmes et te redire leur amitié. De nombreux témoignages qui disent que tu étais une bonne amie, sont si éloquents qu’ils viennent mettre en lumière ton éloquence. Parce que tu es éloquente. Des petites expressions qui évoquent ton amour pour les proches.

Le message nous l’avons bien perçu. Ainsi, doit-on comprendre, tu as accompli la mission la plus exaltante de ta vie d’ici-bas. Une carrière riche. Des news peoples, au 16-18, tu restes présente. Puisqu’après ta voix suave est réécoutée toute la journée dans le programme qui prolonge l’actualité. Ta mission, tu l’as accomplie. Tu n’as pas eu besoin de le dire, nous le savons. Comme si le soleil perdait de son éclat à midi, tu as disparu des studios physiquement. Tes empreintes en revanche sont les plus belles marques indélébiles qui aiguisent les appétits. Poussent les jeunes à embrasser ce métier que tu as aimé. Elles les invitent à travailler inlassablement non pas pour te remplacer, parce que tu restes dans l’histoire de la radio, mais continuer à informer et divertir. Nous connaissons le crédo : la bonne humeur.

Tous les jours nous nous souviendrons de ces moments passés ensemble. Tous les jours sans répit pour continuer à apprendre de ce que tu as pu incarner pour toutes ces jeunes demoiselles qui ont rêvé un jour parlé comme toi, conduire une émission et prodiguer des conseils utiles sur la vie. Nous apprendrons aussi à supporter les coups de la vie comme tu en as supporter tout ce temps. Nous irons à ton école pour mieux s’inspirer des plans et stratégies de résistance avec joie. La joie a su t’accompagner pour préserver la grande lumière des instants de la bonne humeur.   Et lorsque nous serons sur le point de perdre l’habitude, nous penserons au sourire. Oui le sourire demeure en toi et symbolise tout ce que tu as promis réaliser comme rêve sur cette terre. Tu peux compter sur tout le monde. Si cela est nécessaire ; et ça l’est nous reprendrons quelques numéros du 16-18 pour mieux remémorer ta présence, ta jeunesse et ta sagesse. Sois des plus bénies auprès du créateur.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :