La plume: quand les kakandékas rejettent l’obscurité, ils n’ont pas tort.

Un quartier qui broie le noir n’augure rien de bien. Nous savons aussi qu’ils savent tous les bienfaits de la lumière, c’est pourquoi ils la préfèrent aux ténèbres. Alpha le piroguier national en se hissant au trône en 2010 avait promis de combattre l’obscurité et l’obscurantisme en six mois jusqu’à leur dernier retranchement. Il comptait sur son improvisation pour réussir cette lutte traditionnelle que Macky Sall gagne les yeux fermés. Alors le vieux détenteur d’une certification en diatribe a confié la mission à l’un de ses soutiens qui l’ont aidé à briser le rêve de son partenaire Cellou. Tellement il était convaincu que le chantier ne lui ferait couler aucune sueur, il a ajouté aux soucis de Papa Kolly le nouveau pourfendeur de son système, la distribution d’eau minérale à tous les foyers. Là, il a réussi, parce que le bilan dans ce secteur est globalement trop positif. Chaque quartier à son unité de production d’eau et pour le savoir, il suffit juste de jeter un regard sur les poubelles, les sachets nous inondent, mais nous sommes sauvés. Peu importe leur qualité, les eaux minérales sont en quantité pour les assoiffés. Pour revenir au combat contre la lumière, il a dû changer de projet après les six mois de guerre qu’il a perdu face aux ténèbres armés par ses proches. A la place du thermique, il a fait venir des lampadaires chinetoques dont l’espérance de vie ne dépasse guère les quatre semaines franches. Mais il l’a fait, le vieux est brave. Heureusement Papa Kolly a échoué, c’est pourquoi il a nommé avec plaisir conseiller chargé de dénoncer le système qu’il a contribué à asseoir avant même la coloration de Sékoutouréyah en jaune. Nous avons vu Thiam, tenter l’impossible. L’ancien protocole du vieux Général Conté a dû quitter les négociations et signatures de contrats d’Abu Dhabi. Le vieux Idrissa a trop bossé, c’est à son temps que les indignés contre la présence des ténèbres sont sortis dans tous les quartiers pour inhaler comme ils peuvent les gaz lacrymogènes des agents de Bafoé. Le vieux a continué à travailler. Les 700 millions de dollars qu’il a pu avoir pour mettre dans les caisses laissées vides par Sékouba Konaté et Tibou Camara, lui ont servi à quelque chose. Et désormais chacun peut sourire. L’obscurité n’est pas encore vaincue partout mais nous avons le plus grand barrage hydroélectrique de la sous-région. C’est une fierté non. Nous devrions en principe vendre une quantité aux pays voisins, ça ne saurait tarder. Dès que Taliby Sylla va arrêter de se tromper sur les qualités de générateurs à disposer pour fournir de l’énergie, il commencera à fixer les prix. Bon tout ceci pour dire que le vieux a travaillé et dépensé pour des résultats qui déchantent. Il faut juste dire aux jeunes de Boké de s’arrêter un instant. La destruction des biens ne règlera pas le problème. Sinon ceux de Boffa et de Kaleta ont plus raison de tout casser pour se faire entendre. D’ailleurs, l’électricité manque partout en Guinée. Alpha le piroguier manque de pagaie, c’est Dieu qui tient le kayak, peut être qu’elle ne va pas chavirer avant Souapiti, le barrage de tous les espoirs. Et non Don Kass se veut plus véridique que son patron, il dit qu’il faut attendre Fomi.

La plume à Jacques Lewa Leno

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :