Menu

Le Président lance le programme Connectivité de 200 écoles

Le Président de la République Alpha Condé a présidé ce mercredi 11 Janvier la cérémonie de lancement du projet de connectivité destiné à 200 écoles sur toute l’étendue du territoire. Cette initiative présidentielle vise à qualifier l’enseignement et à introduire l’usage des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans les écoles. Il y a de cela deux ans,  Monsieur le Président de la République s’engageait à faire construire et équiper Deux cents (200) cyber-centres dans les établissements d’enseignement secondaire, supérieur et professionnels. Aujourd’hui, cet engagement a été tenu à travers ce lancement.

 

Ces centres, connectés à l’Internet, permettront d’accroitre l’accès au savoir partagé, les échanges entres élèves/étudiants de différents centres, entre apprenants et enseignants et entre les enseignants eux-mêmes. Les TIC permettent de faire entrer le monde extérieur dans les salles de classe et de traiter de sujets d’actualité en exploitant des documents (texte, audio, vidéo) authentiques. Les TIC innovent surtout en favorisant des approches collaboratives, pour ceux qui s’en servent, elles apportent une plus-value.

 

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) constituent l’un des facteurs les plus marquants des sociétés contemporaines. Le domaine de l’éducation n’échappe pas à leur emprise et nombreux sont les gouvernements qui investissent dans ce secteur en espérant plus d’efficience et d’efficacité de leurs systèmes éducatifs.

 

En effet, la nécessité de faire une place aux TIC en éducation ne semble plus un objet de débat en soi ; à peu près partout à travers le monde, on s’accorde à dire qu’il s’agit d’un mouvement incontournable. Ainsi, la plupart des pays dans le cadre de leurs politiques publiques se sont dotés de programmes en matière d’intégration des TIC en éducation.

 

Cependant, l’intégration des TIC en éducation suppose une remise en cause des méthodes traditionnelles centrées sur l’enseignement, et qui reposent sur la transmission de connaissances par l’enseignant. L’intégration des TIC pour l’amélioration de la qualité des enseignements et des apprentissages suppose « une utilisation habituelle et régulière des TIC en classe par les élèves et les enseignants, dans un contexte d’apprentissage actif, réel et significatif.

 

Dans un modèle socioconstructiviste, l’apprentissage est davantage considéré comme le produit d’activités sociocognitives liées aux échanges didactiques enseignant-élèves et élèves-élèves tout en privilégiant la relation existante entre les trois pôles : le savoir, l’enseignant et l’apprenant.

 

L’objectif de ce projet consiste à doter l’ensemble des établissements secondaires et supérieurs publics de cyber-centres pouvant accueillir au moins 25 personnes à la fois d’ici décembre 2015.

Le projet lancé en 2014 a connu du retard du fait de la présence de  l’épidémie à virus Ebola en Guinée. Il visait la mise en place en 2014 et 2015,  de deux cents (200) cyber-centres dans les établissements d’enseignement pré-universitaires, supérieur et professionnels.

 

Pour la première phase, 100 sites seront équipés à savoir : Un lycée pour chaque préfecture, deux lycées pour chaque chef-lieu de région, trois lycées pour chaque commune de Conakry, trois collèges pour chaque  commune de Conakry, dix établissements universitaires, et Cinq centres professionnels. À préciser que les objectifs de cette première phase sont à 100% atteints. De nos jours,  chaque établissement dispose d’une salle de : 25 tables pour ordinateurs de bureaux, Un bureau (box)  pour le gérant, 6 batteries de 1100 AH, 6 panneaux solaires de 180 W et 1 Chargeur/Inverseur. Chaque centre est alimenté par un système photovoltaïque, de capacité suffisante avec autonomie supérieure ou égale à 10 heures par jour. Les cyber-centres seront utilisés principalement pour l’accès à l’Internet, la documentation en ligne (bibliothèque virtuelle), le partage de contenus entres établissements et entre enseignants, un Centre de formation des formateurs et l’initiation aux outils des TIC. Chaque centre créera, pour son fonctionnement optimum, quatre (04) emplois directs : Un gérant, Un technicien de maintenance préventive, Un moniteur et Un agent de sécurité. A noter que pour les deux années, le projet créera environ 800 emplois directs.

 

À l’entame de la cérémonie de lancement, monsieur Doussou Lancinet Traoré Recteur de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry a souhaité la bienvenue au chef de l’État, aux membres du gouvernement ainsi qu’à tous les invités. Avant de terminer sa brève allocution, monsieur Traoré à magnifier cette initiative du Président de la République de connecter toutes les universités à l’Internet, avant de s’engager en ce qui le concerne, d’en faire bon usage.

 

Ensuite, ce fut le tour du Ministre des Postes, Télécommunications et de l’Économie Numérique Monsieur Moustapha Mamy Diaby de s’exprimer au nom de tous les ministres en charge de l’Enseignement. Pour lui, cette initiative du Président de la République est salutaire en ce sens que l’introduction des nouvelles technologies de l’information renforcera les capacités de formation des différentes institutions d’enseignement. Il a par ailleurs précisé que toute la sphère de formation composée d’élèves ou d’étudiants et formateurs, pourra bénéficier de ces potentialités issues de ces cyber espaces. Cependant, Monsieur le Ministre a tout de même attiré l’attention des divers utilisateurs des cyber espaces sur les dangers qui leur guette sur ces espaces, en pointant du doigt le cybercriminalité. Pour parer à cela, Monsieur le Ministre envisage de mettre en place des dispositifs de filtrage des données et des contenus afin de protéger les utilisateurs. Pour lui, la réalisation de ce projet constitue un progrès significatif pour notre pays et restera gravé dans l’histoire.

 

Enfin, il est revenu au Président de la République, l’initiateur dudit projet de s’exprimer. Pour Monsieur le Président de la République, il est important que la Jeunesse guinéenne maîtrise les nouvelles technologies de l’information. À cet effet, Monsieur le Président de la République les a encouragés à participer davantage à la vie de la nation pour un développement intégré et durable. Soucieux de l’émancipation de la couche féminine, il les a exhortées à participer à cette innovation. Répondant aux étudiants qui réclamaient des outils informatiques, Alpha Condé dira que l’ambition du Gouvernement va delà d’octroyer des tablettes aux étudiants. Pour lui, son prochain objectif à moyen terme, est de faire en sorte tous les jeunes guinéens aient accès à l’Internet où qu’ils se trouvent sur le territoire, de la capitale au dernier village.

 

Avant de terminer, Monsieur le Président de la République a invité les étudiants à veiller sur ces cyber espaces comme la prunelle de leurs yeux.

 

La cérémonie a pris fin par la visite du cyber espace de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry sous les ovations de nombreux étudiants.